Hôtels à Florence


Découvrez la carte postale du mois

www.itinerairesbis.com idées de séjours et voyages

Conseils avant de partir aux voyageurs qui visitent l'Italie

 

Visiter le site web de l'Office du Tourisme de Florence...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiter FLORENCE (Firenze)

Palazzo Vecchio, Musée Egyptien, Galerie des Offices, Santa Croce, Bargello,
Dôme et Baptistère, Galleria dell'Academia, Couvent San Marco,
Chapelle Médicis, Ponte Vecchio, Palais Pitti
Plan de la ville de Florence

Coordonnées de l'Office du tourisme de Florence

Hôtels à Florence 
Hôtels à Florence, Chambres d'Hôtes près de Florence

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.La ville de Florence est à elle seule, un véritable monument. Riche en architecture, sculpture et peinture, berceau de la Renaissance, la belle florentine est un paradis pour les amateurs d'art, un véritable musée à ciel ouvert. Tous les artistes de l'époque y ont laissé des empreintes, que le touriste suit avec admiration. Le long fleuve Arno traverse la ville d'ouest en est, et coule paisiblement sous le Ponte Vecchio, plus vieux pont de Florence. Ainsi, nous commencerons notre visite par les édifices qui se trouve au nord du fleuve.

AU NORD DE L'ARNO

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.D'abord, c'est la Piazza della Signora qu'il faut venir voir avec sa fontaine Nettuno du XVIème et sa loggia où s'élèvent plusieurs magnifiques sculptures dont "L'enlèvement des Sabines" puis entre les deux, une copie du David de Michel Ange, l'original pouvant s'admirer à la galerie des beaux arts. Si la place semble follement romantique, il ne faut pas oublier que c'est ici qu'avaient lieu les exécutions capitales. En tous cas, elle est un bon point de départ, idéal pour s'élancer à l'assaut des trésors de Florence.     haut de page


LE PALAZZO VECCHIO

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Sur cette place della Signorina, se dresse le majestueux Palazzo Vecchio du XIVème siècle (aujourd'hui hôtel de ville). L'extèrieur est imposant et l' on sent l'ancienne forteresse, encore prête à se défendre. Mais, dès que l'on a franchi l'imposante porte, c'est un palais royal que nous découvrons. Des 2 visites proposées, la plus intéressante était pour nous, la visite guidée des lieux. Elle est dirigée par un acteur qui prend pour la circonstance, les traits d'un personnage important se rattachant au palais. Pour nous, ce fût le plus grand... VASARI en personne (ou presque !). Que demander de plus, que d'être guidés par le Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.créateur du lieu ! La visite s'annonce alors sympathique. L'ambiance est joyeuse et les visiteurs assidus à suivre ce Vasari enthousiaste. On découvre le palais comme vous ne pourriez l'imaginer. Nous serons guidés vers les pièces les plus secrètes du Palazzo Vecchio (et il y en a beaucoup) et Vasari nous expliquera son dur labeur, ses désespérances devant des désirs royaux souvent fous et ses idées de génies, pour satisfaire toujours et encore, les caprices d'un souverain. Toute la visite se joue alors sur le talent, les techniques de l'époque, les anecdotes, dont l'une concerne le pauvre Léonard De Vinci à qui l'on avait commandé Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.une oeuvre magistrale, celle de décorer les murs  de la salle des 500, mais qu'elle ne fut pas l'étonnement du souverain un mois après, allant découvrir l'oeuvre du grand Léonard de Vinci et de s'apercevoir que la peinture n'avait pas tenu sur les murs. Affolé Léonard s'enfuit du palais de peur de subir quelques représailles, heureusement Vasari pris sa défense, prétextant la mauvaise Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.qualité du mur et le fait qu'il serait préférable de le préparer avant toute nouvelle tentative. C'est ainsi que l'on demanda au jeune Miche Ange de repeindre ces murs.Il refusa au départ parce qu'il n'avait jamais peint d'aussi grandes fresques,puis se laissa convaincre. Alors les les peintres mélangèrent de l'oeuf à leurs peintures pour la faire tenir au mur. Autant vous dire qu'avec toutes ces petites histoires, on suit avec un immense plaisir cette visite. Les visiteurs participent, par leurs réponses aux questions d'un Vasari plein de malice et de fantaisie. Nous visiterons ainsi ce musée du sol au plafond ! c'est le cas de le dire, puisque Vasari nous quittera sous les toits, après nous avoir expliqué comment il avait réussi à faire tenir un plafond à caissons aussi magnifique que celui de la salle des 500. Ensuite, la visite restera libre pour découvrir les autres salles du palais. Elles ne sont pas moins intéressantes et sont également d'un grand intérêt. Mais il faut bien le reconnaître, Vasari nous a beaucoup manqué pour nous apporter d'autres détails sur la fin de cette merveilleuse et très ludique visite.     haut de page

Nous tenons à remercier Madame Elisabeth Stumpo pour nous avoir permis et suggéré cette visite au Palazzo Vecchio. Et pour en savoir plus, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant, pour découvrir ce palais dans son intégralité : www.museoragazzi.it

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.MUSÉE ÉGYPTIEN

Il faut pousser le touriste à sortir du centre dit "historique" et le mener jusqu'au musée égyptien qui est non seulement aux abords d'une des plus jolies places Renaissance de Florence, mais en plus, occupe un palais Médicis construit en 1620. Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.On trouvera alors un musée fabuleux, une sorte de grande caverne aux trésors, un abri d'Ali Baba. Ce musée archéologique est avant tout, et les florentins en sont fiers, un musée d'égyptologie d'une grande richesse, il est d'ailleurs le deuxième musée égyptien du pays, c'est tout vous dire. Salle après salle, nous faisons des découvertes merveilleuses, comme cette salle aux sarcophages et aux momies dont les vitrines où sont exposées Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.des pièces très intéressantes, datent encore du XIXème siècle, époque de la création de ce musée. On sera également surpris par un char d'une conservation impeccable. L'Egypte, la Grèce et l'empire Romain vous captivent tour à tour. Une autre salle comporte une collection de tissus coptes très rares, de même on y trouvera un espace intéractif pour aider le visiteur à bien comprendre et à apprécier ce très beau musée. L'art étrusque y a Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.aussi une part importante avec des bronzes tout simplement sublimes, nous sommes vraiment très étonnés par l'état de conservation de ces objets, comme la fameuse "Chimère d'Arezzo" du IVème sièce avant JC. Vitrine après vitrine, le musée continue ainsi à nous dévoiler ses trésors comme par exemple des miroirs superbes ou encore la collection de céramiques. Un long couloir va ensuite nous conduire à une petite chapelle qui donne sur l'église Santissima Annunziata du XVème siècle. Ce couloir presque sans fin, fût Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.construit pour relier le palais à cette église, car la princesse Marie Madeleine de Médicis qui y habitait, souffrant d'une malformation, ne voulait pas être vue du public. Ainsi l'on découvre ce long couloir un peu à l'image de celui qui relie le Palazzo Vecchio au Palais Pitti. Tout du long, une collection de très beaux et très rares camais, la plupart étant du XVIIème siècle ou d'époque Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.romaine. Nous descendons ensuite vers une collection de bijoux remarquables elle aussi. Nos yeux vont ainsi passer en revue des oeuvres d'une richesse et d'une finesse à vous couper le souffle. Il sera alors facile d'imaginer les élégantes de cette époque, parer de ces bijoux, eux aussi très très bien conservés. 
    haut de page

 

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Et puis une surprise va nous attendre... on va nous autoriser à voir un sarcophage récemment découvert prés de Rome. "Le sarcophage des Amazones", en pleine restauration est une beauté ! Nous allons ainsi assister aux passionnants travaux de recherches et de restauration. Les connaissances, la minutie du travail sont époustoufflantes. Inauguration si tout se passe bien en 2004 et ce sera asssurément le clou de ce musée, vous pouvez nous faire confiance.

Après avoir nettoyé soigneusement la pierre du sarcophage pour que les motifs apparaissent, c'est un décor aux couleurs sublimes qui se révèle, les belles et sauvages Amazones se bCliquez sur la vignette pour agrandir la photo.attant avec des Grecs. Le restaurateur, ici, une adorable restauratrice qui à l'aide de ses pinceaux,de sa lampe (à rayon froid pour ne pas abimer la peinture) Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.et de ses lunettes-loupe va remettre les parties encore intactes et celles qui le sont moins en evidence. Petit à petit, et à l'aide d'un papier calque transparent, elle reporte les éléments qu'elle a découvert. Ensuite le chercheur essaie de découvrir tous les petits fragments de dessin ou de peinture pour les analyser ce qui va permettre au fur et à mesure de retrouver presque la totalité des décors manquants. Ceux-ci sont alors également re-transcrits sur différents calques jusqu'à redécouvrir la totalité du décor, on rajoute l'épée, là un bras ou une jambe, ou encore Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.une patte de cheval, le casque d'un soldat Grec. Toutes ces données seront alors scanées et vous pourrez voir lors de l'exposition le sarcophage tel qu'il a été découvert et quelque peu restauré et à côté une reproduction aprés les travaux de recherche de son décor original. Petit à petit "le sarcophage des Amazones" se révèlle à nos yeux. A force de patience et de ce travail minutieux. Fascinés par ce véritable travail de fourmi, c'est à regret que nous quitterons le musée avec la promesse de revenir voir ces belles Amazones dès qu'elles seront présentées aux yeux du public.     haut de page

Nous ressortons évidemment éblouis et enchantés par une telle visite et l'on ne saurait suffisamment conseiller d'aller voir ce superbe musée.

Nous tenons à remercier Madame Rastrelli pour nous avoir permis cette visite, Directrice du musée égyptien, pour le temps qu'elle a bien voulu gentiment nous consacrer et Clara qui s'est avérée être un guide adorable. Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour découvrir toutes les merveilles de ce musée : www.comune.firenze.it/soggetti/sat/didattica/museo.html

Encore quelques chefs d'oeuvres de ce musée, cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos.
Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.
Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.
Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.
Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.
Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.
Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.

GALERIE DES OFFICES

La Galeria degli Uffizi, est l'un des plus beaux musées au monde, (malheureusement les photos sont interdites, mais si vous en possédez, nous-nous ferons un plaisir de les inserer) il nous dévoile des beautés tel que "La naissance de Vénus" ou "Le printemps" de Botticelli, "La vierge au chardonneret" de Raphaël", "L'annonciation" de Léonard de Vinci. Fra Filippo Lippi nous séduira avec sa "Vierge florentine" gracieux et lumineux et le Titien nous offrira l'un des plus beaux nus jamais peint, avec sa "Vénus d'Urbino". Ainsi, salle après salle, nous rencontrerons les plus grands et talentueux artistes de cette époque. Mais attention, avant d'accéder à ce palais de l'art, se munir d'une grande patience, la file d'attente est extrêmement importante, compter environ 45mn.     haut de page

SANTA CROCE

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Toujours en gravitant autour de la Piazza della Signorina, nous trouverons la splendide église de la Sainte Croix du XIIIème siècle, de style gothique avec des chapelles aux fresques signées Giotto datant du XIVème, dont la fresque de la Capella Bardi représentant "La mort de St François". Mais la Santa Croce c'est aussi le lieu où reposent Galilée, Michel Ange ou encore Machiavel.     haut de page

BARGELLO

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.L'ancienne prison du Bargello, est aujourd'hui devenu musée. Et quel musée ! pratiquement la totalité des collections des Médicis s'y trouve. Il est le musée le plus important après la galerie des offices. Le bâtiment date de 1255, il fut tour à tour hôtel de ville, prison, et aujourd'hui, pour notre plus grande joie un fabuleux musée. Tout le rez de chaussée est pratiquement consacré à Michel Ange avec notamment son "Bacchus" et son "Brutus" qui y côtoient entre autre, le "Mercure" de Jean de Bologne. On atteint ensuite l'étage, en passant par la cour, où nous attend un autre David mais celui là sera de Donatello et date de 1430, il serait le premier nu sculpté en occident. Suivent des salles aux arts décoratifs avec céramiques, argenteries ou encore tapis. Le deuxième étage, recèle une impressionnante et riche collection de bronze puis une salle d'armes qui abrite les armes et armures des Médicis. Là encore nous avons le droit à une sublime collection, et du quartier nord de l'Arno, il restera, pour nous, l'un des plus beaux musées de Florence.     haut de page

Nos remerciements à Madame Maria Grazia Vaccari qui nous a gentiment permis cette visite. Vous pouvez découvrir tous les trésors du Bargello en cliquant sur le lien suivant : www.firenzemusei.it/

DÔME ET BAPTISTÈRE

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Le baptistère est l'un des plus anciens édifices de la ville et doit d'abord sa richesse à ses merveilleuses portes, car même si l'on est devant une copie (l'original est au musée dell opera dell Duomo, tout à côté), on reste tout de même bouche bée devant le chef d'oeuvre de Ghiberti et que Michel Ange appela tout simplement "portes du paradis". 10 scènes de la Bible y sont gravées. L'intérieur lui, n'est que mosaïques du XIIIème, illustrant 'Le jugement dernier". Dante aurait reçu le baptême en ce lieu comme bien d'autres florentins célèbres.

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Et le Dôme ? Ah ! merveille des merveilles, édifié en 1436, c'est la 4ème église d'Europe de par son impressionnante taille. C'est Giotto qui débutera les travaux du Campanile et l'habillera de marbre vert, rose et blanc. La coupole sera l'oeuvre de Brunelleschi, 463 marches permettent d'atteindre et d'apprécier pleinement ce chef d'oeuvre de la renaissance. Et si l'on redescend sur terre après avoir été si prés du paradis, c'est pour y admirer le pavement de marbre du XVIème, ses nombreuses chapelles aux splendides vitraux et une peinture de Michelino montrant Dante expliquant sa "Divine comédie".     haut de page

GALLERIA DELL'ACADEMIA

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Soyons courageux et continuons notre visite de Florence en remontant encore plus vers le nord pour y découvrir ce musée où la pièce maîtresse est le "David" de Michel Ange de 1504. D'autres belles sculptures y sont à découvrir également dont une magnifique "Pieta" ou encore cette statue de "St Matthieu", criante de réalisme, mais malheureusement inachevée. Mais l'académie des beaux arts, c'est aussi une belles collections de peintures dont "La vierge de la mer" de Botticeli. A voir également, car très intéressant, la salle où sont entreposés de nombreux moulages.     haut de page

COUVENT SAN MARCO

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Non loin de l'académie des beaux arts, le couvent San Marco va offrir aux visiteurs la quiétude après le brouhaha du musée. Fondé au XIIIème siècle, ce couvent s'illumine dès les premiers rayons du soleil. A pas feutrés, nous allons pénétrer dans chacune des cellules et découvrir à chaque fois, les superbes fresques qui les décorent et qui furent exécutées par Fra Angelico au XVème, elles font à elles seules, de ce couvent un véritable petit musée. 44 cellules nous dévoilent tour à tour leur chef d'oeuvres. On appréciera énormément cette visite qui se terminera par le calme reposant de son cloître.     haut de page

CAPPELE MEDICEE

C'est en redescendant vers l'Arno que l'on découvrira la chapelle des Médicis. Ici repose un grand nombre des membres de cette famille. Sa coupolle et une oeuvre de Benvenuti, mosaïques de marbres et de pierres précieuses composent cet ensemble unique à Florence. Les différents tombeaux ne sont ni tristes ni haustère, mais simplement merveilleux et signés Michel Ange, vous dire alors combien le marbre y est presque vivant.     haut de page

PONTE VECCHIO

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Nous voilà arrivés au bord de l'Arno, près à franchir le plus vieux pont de la ville (1345) et à nous élancer vers le sud afin de continuer à rêver. Mais parlons un peu de ce pont. Dessiné par un élève de Giotto, Taddéo Gaddi, il abritait à l'époque de nombreuses échopes de bouchers, tanneurs ou encore forgerons. Aujourd'hui, c'est toujours aussi animé, mais ce sont les bijoutiers et les antiquaires qui occupent les lieux. En 1565, Vasari va construire un corridor au dessus de ces boutiques pour permettre aux Médicis d'aller librement entre leurs différents palais, sans être mélés à la foule et ainsi éviter tout attentat. Il existe toujours.      haut de page

PALAZZO PITTI

Le palais Pitti au sud de l'Arno est tout simplement le palais des mille et une merveilles. Celui pour lequel on franchit le Ponte Vecchio et pour qui on a envie de revenir à Florence. On peut dire que les florentins ont aussi leur Versailles ! Débuté en 1457 il fut achevé au XVIème siècle et devint résidence principale des grands ducs de Toscane. Aujourd'hui c'est un musée splendide qui garde jalousement la suite des collections des Médicis.

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.Galerie Palatina - avec ses 1000 tableaux, est le musée le plus important du palais. Botticeli, Titien, le Pérugin, Véronèse ou encore le Tintoret, pour ne citer qu'eux, exposent aux yeux des touristes. 11 salles pour vous faire plaisir. Les tableaux sont restés fidèles à l'emplacement qu'avaient choisi pour eux les Médicis. Et bien évidemement, lorsqu'on arrive devant "La vierge à la chaise" de Raphaël c'est le souffle coupé par tant de grâce, que l'on admire ce véritable bijou de la renaissance. L'artiste a su capter à merveille la lumière, qui donne vie à ce tableau d'une douceur infini. On est scotché !!

Les appartements - Soieries et or sont déployés à profusion. On suit avec intérêt l'enfilade de ces riches appartements au mobilier d'époque, aux nombreuses tapisseries et fresques. On rêve 5mn, on envisage même d'emménager... et puis on redescend très vite sur terre, mais tant pis, 5mn de rêve ça fait quand même du bien !

Et puis, il y a les autres collections, celles qui renferment la Galerie des costumes retraçant la mode du XVIIIème à 1920. Ou bien encore les objets précieux ayant appartenu aux Médicis, bijoux, pièces d'orfèvrerie, ambres, pièces antiques, bref, une immense fortune ! sans compter sur les 16 vases en pierres semi-précieuses de Laurent le Magnifique, véritable clou de cette collection.     haut de page

LES JARDINS

Ces jardins à l'italienne, signés Boboli, fûrent entrepris en 1549 et font partis des plus beaux jardins du monde. Fontaines, parterres, bosquets, statues tout y est rassemblé pour faire de ces jardins, une halte fort agréable après la visite du palais Pitti.

 

Office National Italien de Tourisme

23, rue de la Paix - 75002 PARIS

Tél. bureau information : 01 42 66 66 68

Call Center : 00 800 00 48 25 42

Fax : 01 47 42 19 74

Office du tourisme d'Italie en France: www.enit-france.com/florence

Horaires et tarifs des différents musées de Florence: www.enit-france.com/tarifs des musées

Bon à savoir : arriver de bonne heure (9h) pour visiter la galerie des offices, la file d'attente est très longue

Le stationnement à Florence est réglementé et si vous n'allez pas dans un Hôtel, vous risquez une amende. Il existe de nombreux parkings (privés) qui vous garderons votre voiture.. mais attention, les prix varient entre 20 et 30€ la journée.     haut de page

Trucs et astuces : vous pouvez louer des audiotels, n'hésitez pas …. Les commentaires sont assez pertinents. Pendant votre attente, vous serez sollicité par des vendeurs ambulants qui détalent à la vue du premier képi. (les foulards en soie sont bon marché marchandez!!).

Climat : 17° en mars, prévoir un coupe vent ou un parapluie.

Pharmacie : Rien de particulier. Prévoir de bonnes chaussures de marche, car tout étant centré, les visites se font facilement à pied.      haut de page

www.itinerairesbis.com, vous remercie pour votre visite

 
Je vous ai trouvé de bonnes adresses!!
Nella a trouvé des adresses d'hébergement... Cliquez ici
suivez Nella
la coccinelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette page est protégée par un ©Copyright toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite sans l'accord écrit du site www.itinerairesbis.com